GREENBULL CAMPUS
>
entrepreneuriat
>
BLOG
>
Le Cash Burn : Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi y faire attention ?
19/09/2021
Monter son entreprise

Le Cash Burn : Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi y faire attention ?

Qu'est-ce que le Cash Burn. 

Le Cash Burn, vous le savez déjà, on en parle tout le temps dans l'immobilier. Cash is king. Le cash est ce qui va vous sauver la vie. Peu importe d'ailleurs, que ça soit dans l'immobilier, pour votre accélération patrimoniale, pour ce qui peut arriver, pour les problèmes, pour placer, pour ce que vous voulez et aussi dans son entreprise.

Pourquoi ? Parce qu’on se rend compte qu'il y a quand même un vrai effet matelas de sécurité. Et plus la boîte grossit, et plus l'activité est molle. Plus l'activité a besoin de salariés plus l'activité brûle du cash. C’est le moment où ce fameux cash est important à avoir de côté : la trésorerie, le besoin de trésorerie, le matelas de sécurité.

Pourquoi on va s'intéresser vraiment de très près au Cash Burn quand on essaie de faire les choses correctement ? Et pourquoi est- il important de le quantifier ? Le Cash Burn qu'est-ce que c'est ?

C’est ce que vous crame ? Le cash que vous cramez tous les mois. C'est aussi simple que ça. 

De quoi est composé ce cash ? 

Il est composé des frais fixes, de tout ce que vous pouvez anticiper, de ce que coûte par exemple des matériaux, de ce que coute votre main d'œuvre, de ce que vous coute tout, de ce que vous coûte les loyers des bureaux, etc. Tout ça, vous pouvez le rassembler, le mesurer. Et puis, très précisément le connaître. 

C’est vraiment votre responsabilité de le faire en tant que chef d'entreprise. Peu importe d'ailleurs, que vous soyez du plus petit autoentrepreneur jusqu'aux plus gros chefs d'entreprises d’une boîte, d'un groupe de sociétés, d'un groupe coté peu importe. Vous devez connaître votre Cash Burn. Précisément, vous devez savoir : combien de cash de base brûle l'entreprise tous les mois.

Comment travailler le cash burn de votre entreprise ?

Le Cash Burn c’est un socle ; dont il faut être très conscient parce qu’il paie votre capacité de production. Le Cash Burn va servir à votre capacité de production. Il va payer les bureaux et les machines, il va payer la main d'œuvre, il va payer selon vos besoins.

Donc plutôt que de chercher à le diminuer, on va chercher à le travailler. C’est-à-dire qu'on va être très conscient. Et on va chercher combien de fois on peut travailler en multiple ? Ou quelle marge on va pouvoir extraire au-dessus de ce Cash Burn. Il est vraiment très important que vous le chiffriez. Encore une fois, et notamment dans l'entrepreneuriat, tout ce que vous ne chiffrez pas, vous ne pouvez pas le travailler. Souvent, on vous parle de mesurer et découper.

Typiquement, il y a plusieurs façons de faire du Cash Burn. On a des start-up qui vont avoir vont demander beaucoup de recherche et développement, qui vont faire appel aux levées de fonds. Donc un investisseur extérieur avant de récupérer de l'argent. Et elles vont mesurer leur cash-burn. Par exemple, il y a des start-ups qui vont lever 20K, 30K, 100K euros par mois, jusqu'à un million. 

Vous connaissez des start-ups qui brûlent plus d'un million par mois ?  Donc ça, c’est quand même beaucoup d'argent. Elles le mesure et elles calculent leurs risques parce que pendant deux ans, on va faire du cash-burn. Donc, il faut extrêmement bien qu’on mesure ce cash-burn pour plusieurs raisons.

Pourquoi mesurer son cash burn ?

Pour mesurer votre risque et pour savoir quels sont vos besoins d'argent. Et ça va aussi influer sur une levée de fonds. C'est la première façon « de faire une start-up ». C'est-à-dire d'accepter le cash-burn et de l'accepter et de le mesurer. Et puis du coup, de faire appel à plus de fonds. Donc du coup, aussi de plus se diluer, de perdre aussi de plus en plus de son entreprise. 

Parce que si vous devez lever plus de fonds, vous faites appelle à plus d'investisseurs forcément vous perdez plus de parts. 

La deuxième façon, c'est plutôt de travailler le Cash Burn au jour les jours et de faire en sorte d'être rentable tout de suite. Et c'est d'ailleurs un élément rare dans le milieu start-up que d'arriver à être rentable, d'arriver à gagner de l'argent très rapidement.

C'est beaucoup plus simple finalement à travailler. C'est beaucoup plus simple à défendre auprès des investisseurs, auprès des partenaires bancaires, auprès de tous les gens que vous allez côtoyer dans le milieu business parce que tout simplement, c'est l'essence d'une entreprise. Elle gagne de l'argent, tous les mois, elle gagne de l'argent. 

Ce qui fait que l’on va travailler au-delà du Cash Burn de notre trésorerie. Donc vu qu'on ne cash-burn plus, vu qu'on est profitable, on va travailler notre trésorerie. Donc, pareil à des réinvestissements.

Donc, ça va vous permettre plusieurs choses : ça va permettre plus de trésorerie, plus de matelas la sécurité, de la capacité d'endettement. Ça va permettre aussi bien forcément d'être vachement libre dans votre esprit.

Faites très attention à la trésorerie. Encore une fois, peu importe grosse boîte, start-up, pas start-up, auto-entrepreneur, tout ce que vous voulez. La trésorerie c'est le nerf de la guerre ! C'est elle qui va permettre d'accélérer, d'acheter de la capacité de production, de mettre des salariés, d'acheter des espaces pub, on en reparlera aussi ; d'acheter des compétences extérieures etc.