GREENBULL CAMPUS
>
entrepreneuriat
>
BLOG
>
Comment se former ? Ce que vous pouvez faire pour aller plus vite et plus loin !
19/09/2021
Mindset

Comment se former ? Ce que vous pouvez faire pour aller plus vite et plus loin !

Par où commencer ? Soyez généraliste !

Au début de votre parcours, misez sur de la formation très généraliste. Commencez à consommer beaucoup de contenu sur le web et dans les journaux spécialisés.

Vous pouvez aussi vous abonner à plein de journaux spécialisés ou les acheter de temps en temps pour tourner votre esprit en mode business. Globalement, il est essentiel d’attaquer un sujet qui vous intéresse, peu importe lequel, comme l'immobilier, le management ou le marketing. 

L'idéal est de commencer très généraliste avec souvent des contenus qui sont gratuits ou qui sont très peu cher tels que des magazines et des livres. Plus vous commencez à épurer le sujet pour y voir clair et plus vous allez sur du contenu de spécialistes.

Vous devenez très rapidement bon dans un domaine sans être spécialiste ultime du domaine. Pour être spécialiste ultime d'un domaine, il faut dix ans. Mais pour être bon dans un domaine, pour savoir 70% à 80 % de ce domaine et avoir largement de quoi tirer votre épingle du jeu, il faut six mois ou un an. Les derniers pourcentages de spécialisation sont les plus durs à atteindre parce que vous vous rendez vraiment dans les détails très techniques. En revanche, vous avez à votre disposition un grand nombre d'outils. Vous avez toutes les formations que vous pouvez trouver. Vous avez tous les contenus que vous pouvez trouver gratuitement sur les sites internet et les blogs, etc.

Attention toutefois sur ce que vous trouvez et notamment sur les blogs et sur les sites qui sont créés pour le référencement. Sur ces sites, des articles sont vraiment pensés pour le référencement et pour que Google affiche le site dans les tops positions de recherche. Donc ces articles sont vraiment tournés de cette façon-là et non pour vous apporter des réponses. 

Bien souvent, ces articles ne sont pas à jour parce qu'ils ont été écrits il y a un an, deux ans, cinq ans ou même dix ans. Dans des domaines comme l'immobilier par exemple, mais aussi plein d'autres, où les choses changent régulièrement, vous tombez souvent sur du contenu qui est périmé. Donc soyez quand même vigilants. 

Les livres : un classique pour se former sur n’importe quel sujet !

Il y a aussi les livres, notamment autour des domaines qui vous intéressent, mais aussi autour de la façon d'arriver là où vous voulez aller. Il faut aussi vous inspirer des meilleurs. Il y a une très bonne catégorie de livres pour ça. Ce sont les biographies et les autobiographies, notamment pour voir comment Richard Branson est arrivé où il en est. C'est intéressant pour comprendre les mécanismes et les moments où il s'est complètement planté et comment il a rebondi, de même comment il a géré ses problèmes familiaux. 

Pensez à cette pyramide inversée qui est celle de partir du généraliste vers le plus généraliste en plus avancé. 

Les mastermind : entourez-vous des meilleurs !

Les mastermind ne sont pas des formations à part entière puisque c'est un regroupement d'entrepreneurs qui échangent souvent à intervalles fixes ou à date fixe. Ça peut être une fois par semaine, une fois par mois ou trois fois par an, quatre fois par an. Ils se réunissent, à distance ou en physique, et échangent et avancent sur leur business. Dans un instant qui était assez restreint, avec peu de monde vous pouvez faire des points réguliers et avancer sur le business de chacun. Tous les cerveaux se mettent au service d'une problématique, d'un business pendant une heure.

Quand vous avez cinq ou six chefs d'entreprise autour de vous qui vous aident pendant une heure sur une problématique, forcément vous imaginez les résultats ! On n'est pas dans la formation, mais on est plutôt dans de la transmission, dans du mentorat, dans l'inspiration. Le mastermind est souvent quelque chose d'assez cher, voire très cher parce que vous avez accès à des gens bien meilleur que vous.

Les podcasts : un format pratique très qualitatif.

Dans les contenus qui vont bien, il y a les podcasts. Les podcasts peuvent aussi faire avancer.

Suivez des podcasts en anglais ! Il y a de très bons contenus en anglais. Au début, peut-être que vous n’allez pas comprendre grand-chose. Parfois, il faut repasser les vidéos, peut-être même en ralenti. Au début, pour votre premier livre en anglais, vous allez peut-être le lire avec le dictionnaire à côté. Mais très vite, faites confiance à votre cerveau et faites confiance à votre inconscient, car, très vite, vous allez tout comprendre.

Vous allez comprendre le sens de la phrase parce que vous le deviner. C'est-à-dire qu'il va y avoir un travail qui va se faire finalement comme un enfant qui apprend une langue. L'enfant qui apprend une langue ne le fait pas avec le dictionnaire. Il devine les sens, il devine les mots et les intonations et il comprend au fur à mesure. Il va se passer vraiment la même chose, donc n'ayez pas peur de vous challenger !

Au début, prenez des podcasts pas trop longs, mais qui sont assez faciles à écouter. Les biographies sont relativement faciles à écouter, plutôt qu'un livre qui va être très technique et qui va parler de physique nucléaire par exemple. En revanche, une petite biographie, ça passe bien. Vous avez de très bons contenus, livres et podcasts en anglais, donc n'hésitez pas.

Choisir sa zone d’excellence pour passer à l’action !

Ensuite, choisissez votre zone d'excellence, c'est-à-dire la zone que vous pouvez travailler à fond. Il ne faut pas en faire trop. Ne tombez pas dans l'over formation. Il y a des gens qui ont l'impression que plus ils se forment, plus ils vont être bons alors que ce n'est pas vrai. Il faut aussi laisser le temps à l'implémentation. C'est typique de vouloir manger trop d'informations. C'est-à-dire aller dans tous les séminaires, lire tous les livres du monde, faire toutes les formations, mais ne jamais implémenter.

La bonne façon de se former est d'être exigeant au bout d'un moment, être vraiment exigeant sur ce que vous faites, d'aller dans une formation très pointue sur un sujet très précis, mais pas trop souvent, au maximum une fois par trimestre. Pour quatre fois par an et c'est déjà beaucoup. Deux séances par an sont plus appropriées parce qu'une fois que vous sortez de là, vous appliquez, vous implémentez et vous passez à l'action. 

Collectionner les connaissances c'est génial, mais ça ne suffit pas. Si vous voulez faire du business, si vous voulez devenir chef d'entreprise, il faut implémenter et mettre en pratique ce que vous apprenez !